Partenaires


Les partenaires


AED gran­dit et mûrit.
Mani­fes­te­ment, nous répon­dons à un besoin très impor­tant, et le tra­vail ne manque pas.
 
«Un seul doigt ne peut pas ramas­ser de la farine» : grâce à l’aide des dif­fé­rents orga­nismes qui nous sou­tiennent, nous avons pu déve­lop­per nos acti­vi­tés à l’hôpital, dans dif­fé­rents dis­pen­saires et centres de dépis­tage ou la Caisse Natio­nale de Sécu­ri­té Sociale, ain­si que les visites et le sui­vi des enfants à domi­cile et en milieu sco­laire.
Nous avons éga­le­ment orga­ni­sé des for­ma­tions aux acti­vi­tés géné­ra­trices de reve­nus comme la tein­ture, l’ex­ploi­ta­tion d’un mou­lin ou la fabri­ca­tion de lait de soja, de pâte d’a­ra­chide, et de savon.
Les enfants gran­dissent avec nous : AED a mis sur pied un impor­tant pro­gramme de sui­vi et de pré­ven­tion au niveau des ado­les­cents.
 
GRAND MERCI à tous et conti­nuons ensemble encore longtemps!

Nos par­te­naires actuels :

  • Appel  (sou­tien médi­cal, sco­laire, for­ma­tion pro­fes­sion­nelle) de 2003 à nos jours ;
  • Maïa (sou­tien sco­laire et ali­men­taire) de 2003 à nos jours ;
  • UNICEF (sou­tien, soins et trai­te­ment), envi­ron 800 enfants infec­tés ou affec­tés par le VIH répar­tis au CHUSS et dans l’aire sani­taire des dis­tricts de DO et de DAFRA, (enfants mal­nu­tris, enfants hos­pi­ta­li­sés). Pour l’offre de dépis­tage, envi­ron 10 000 enfants infec­tés et affec­tés de la même aire sani­taire, de 2012 à nos jours ;
  • Fonds Mon­dial : Pré­ven­tion de la Tuber­cu­lose et du VIH dans les groupes vul­né­rables (enfants, ados et femmes infec­tés par le VIH/SIDA), de 2016 à nos jours ;
  • Fon­da­tion de France : Mobi­li­sa­tion sociale pour une meilleure impli­ca­tion des hommes dans la réso­lu­tion des vio­lences faites aux femmes dans les familles infec­tées par les IST/VIH/SIDA. Ce pro­jet de 36 mois, por­té par une asso­cia­tion à base com­mu­nau­taire, vise la réduc­tion des vio­lences conju­gales dont fait l’objet les femmes vivant avec le VIH. Le pro­jet s’appuie sur des acti­vi­tés d’autonomisation des femmes en matière de san­té sexuelle et repro­duc­tive et de sen­si­bi­li­sa­tion en direc­tion des hommes, de février 2017 à nos jours ;
  • Fon­da­tion Pierre Fabre : Assu­rer la prise en charge psy­cho­lo­gique, sociale et nutri­tion­nelle des enfants ou ado­les­cents infec­tés par le VIH dans la ville de Bobo-Diou­las­so. Ce pro­jet de 6 mois vise à sou­te­nir les enfants infec­tés pour l’achat des médi­ca­ments ;les exa­mens bio­lo­giques, le lait mater­ni­sé pour les bébés nés de mères séro­po­si­tives, de 2017 à nos jours ;
  • ONUSIDA à tra­vers la Coopé­ra­tion Luxem­bour­geoise : Dépis­tage des enfants, des ado­les­cents et des jeunes dans la Région des Hauts-Bassins ;
  • Mai­rie de Paris/SIdaction : Ren­for­ce­ment du conti­nuum de soins pour la Prise en Charge Pédia­trique dans la ville de Bobo-Diou­las­so, depuis jan­vier 2018.
  • La Fon­da­tion Futur 21 a octroyé une très géné­reuse sub­ven­tion à AED afin de l’ai­der à ter­mi­ner les tra­vaux de construc­tion de ses bâti­ments édu­ca­tif et administratif.



Nos par­te­naires pas­sés :

au niveau national :

  • Le SP/CNLS (Secré­ta­riat Per­ma­nent du Comi­té Natio­nal de Lutte contre les IST et le VIH/SIDA), le PAMAC (Pro­gramme d’Appui au Monde Asso­cia­tif et Com­mu­nau­taire) est l’interface entre les par­te­naires tech­niques et finan­ciers (Fonds Mon­dial de lutte contre le SIDA, la tuber­cu­lose et le palu­dismePro­gramme des Nations Unies pour le Déve­lop­pe­ment) et les associations ;
  • Les Réseaux : le Régi­piv (Réseau natio­nal de per­sonnes vivant avec le VIH), le RALIS (Réseau Afri­cain de Lutte contre les IST et le SIDA). Le RAJS (Réseau Afri­cain Jeu­nesse San­té et Déve­lop­pe­ment au Bur­ki­na Faso), AIDSETI Bur­ki­na (AIDS Empo­werment and Treat­ment Inter­na­tio­nal), le RAME (Réseau d’Accès aux Médi­ca­ments Essentiels) ;
  • La MAS (Mai­son des Associations) ;


au niveau international :

  • BMS (Bris­tol Myers Squibb) et GSK (Glaxo Smith and Kline) ;PREMIS-BB (Pré­ven­tion de la mor­ta­li­té Mater­nelle et Infan­tile par le VIH/Sida à Bobo et Ban­fo­ra, pro­jet du Minis­tère des Affaires Etran­gères, France) ; le pro­jet de recherche Bur­ki­namBur­ki­na­vi, autre pro­jet de recherche, le BIPAI (Bay­lor Inter­na­tio­nal Pedia­tric AIDS Ini­tia­tive) et la Bay­lor Foun­da­tion, le Mou­ve­ment Fran­çais Pour le Plan­ning Fami­lial ; le Pro­gramme Ali­men­taire Mon­dial ; Terya So, l’é­cole Notre-Dame Imma­cu­lée de Bruxelles — Evere (Bel­gique), Capi­ta­ni Elec­tro­nic Pro­duct, la Coopé­ra­tion fran­çaise, le Dakar, l’Ordre de Malte Esther (Ensemble pour une Soli­da­ri­té Thé­ra­peu­tique Hos­pi­ta­lière En Réseau), Kesho-Bora (swa­hi­li : “Pour un len­de­main meilleur”), pro­gramme de recherche, USAID, le Fonds des Ambas­sa­deurs, Femmes d’Eu­rope, la Mutua­li­té Chré­tienne de Liège (Bel­gique), Has­bro de Bruxelles (Bel­gique), l’UNICEF, le Qua­tuor Alfa­ma, Leo Ste­vens & C°McGuire Woods, le trai­teur De Bek­ker, la Lote­rie Natio­nale belge,  TPF (Enge­nee­ring and ope­ra­tion of water and ener­gy pro­jects)
  • Nous n’ou­blions pas les pion­niers : Marie-Claude Cay­zac, le doc­teur Joëlle Nico­las ain­si que son époux Hubert Nico­las, le doc­teur Odile Dufriche,  ain­si que les per­sonnes qui ont aidé AED à prendre son envol : Julie Fafard, Phi­lippe Fon­tai­nas, Nel­ly Van­den Her­re­we­gen, Ste­pha­nie et Antho­ny d’ Art in All of Us, Sophie Ser­vais, Cars­ten Walen­da, Natha­lie Fabre, Lucie Cos­qué­ric, Elo­die Bala­ra, Sonia Gaa­loul, Anne De Klerk, Del­phine Auf­fret, Claus Sie­be­neï­cher, Roel Tho­né (ne man­quez pas le magni­fique docu­men­taire sur AED sous l’onglet «vidéos» de ce site), et tant d’autres qui ont mis leur temps et leurs com­pé­tences au ser­vice d’AED, sans oublier les nom­breux amis qui n’ont pas (encore) fait le dépla­ce­ment à Bobo-Diou­las­so mais nous ont aidés et conti­nuent à le faire de mille manières,  dont Sté­pha­nie qui a construit ce site! Feue Judith Bisum­bu a trans­mis durant de longues années les lettres d’AED via le relai de son blog echos-séro­pos
  • Et un tout grand MERCI à Raphaëlle de Troos­ten­bergh et Gau­thier Morel de West­ga­ver, à Emi­lie de Can­nart d’Ha­male et Kel­vin NG, à Vin­ciane Morel de West­ga­ver et Thi­baut Willems, à Made­leine van den Bogaert et Thi­baut Claes, à Etienne Van den Bogaert et Chi­ha­ru Suga­ha­ra, à Anne Pion­chon et Yan­nick Cras  qui ont choi­si de par­ta­ger leur bon­heur avec les enfants d’AED lors de leurs mariages, ain­si qu’à Mon­sieur André André-Dumont, “Dad­dy”, qui a lais­sé un legs à AED pour son pro­jet de construction.

Nos par­rains :

  • Lise Thi­ry est viro­logue. Bien connue pour sa lutte en faveur des sans-papiers, moins pour son bref pas­sage au Sénat, elle a été élue Femme de l’année 1985 en Belgique.
  • Phi­lippe Van de Perre est titu­laire de la chaire de Viro­lo­gie à Mont­pel­lier. Il est déco­ré de l’Ordre Natio­nal du Mérite au Bur­ki­na Faso.
  • ​Feu Phi­lippe Roberts-Jones est Secré­taire per­pé­tuel hono­raire de l’Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique.
  • Feu Fer­nand Verhe­sen était membre de l’Académie Royale de Langue et de Lit­té­ra­ture fran­çaises de Bel­gique. Il aura sou­te­nu AED avec un inté­rêt tou­jours renou­ve­lé jus­qu’à la fin de sa vie. Ce grand Mon­sieur est décé­dé le 20 avril 2009.
  • Denise le Hardÿ de Beau­lieu est extrê­me­ment active dans le domaine de l’entraide mon­diale, par­ti­cu­liè­re­ment en ce qui concerne l’enfance en détresse.