News 26 – février 2020

Bobo-Dioulasso, le 6 février 2020

​Chers amis d’AED,

Le monde change. La pression monte, la tension est palpable.
Et pourtant, les sourires abondent, les rires fusent : c’est la politesse africaine, qui soulage, et allège.
Or, nous avons bien besoin de soulagement, ainsi que de diminuer la charge, en ce moment.
Les terroristes pillent et tuent sans relâche dans le Centre-Nord, au Nord, à l’Est. Les soins, l’enseignement ne sont plus assurés dans la zone, car les infirmiers, les enseignants sont les premiers visés.
Plus de 620.000 déplacés sont autant de bouches à nourrir, mais également autant de personnes qui ne cultivent plus, qui n’élèvent plus d’animaux, dans ce pays à vocation agricole. L’accès à l’eau potable, aux latrines, aux soins, pour ces populations ainsi que pour celles qui les accueillent, est devenu problématique voire inexistant.*
Les jeux de pouvoir montent certaines ethnies les unes contre les autres, alors qu’elle ont vécu plusieurs décennies en paix. Mais certains villages donnent l’exemple en accueillant leurs rivaux !**
Les études supérieures sont plus chères qu’en Belgique (par exemple : +/- 1200€ en Master), les jeunes diplômés trouvent très difficilement du travail. Ceux qui n’ont pas de formation végètent.

Chers amis, vous avez l’habitude de lire des lettres annuelles positives, optimistes, joyeuses et pleines d’espoir. 
Effectivement ! Nous ne changeons pas.

Nous continuons malgré les difficultés à mener notre petite barque dans la tempête. Nous maintenons nos activités, développons ce que nous pouvons développer, soutenons d’une main, rattrapons de l’autre, pleurons parfois une disparition, séchons nos larmes et repartons de plus belle.
Le travail d’AED a du sens, et c’est ce qui nous encourage.
Nous avons tous la sourde et lourde sensation d’être en résistance mais, le seul avenir étant celui des enfants, nous prenons soin d’eux.
Du concret : le nouveau bâtiment est presque terminé et nous en sommes aux finitions. Nous espérons l’inaugurer avant la fin de l’année !
Les activités de soutien scolaire, médical, nutritionnel et psycho-social sont pérennisées grâce aux plaidoyers efficaces et convaincants de notre présidente, Christine Kafando.
La place me manque pour décrire le travail avec les bébés, les enfants, les ados, les grand-mères et les femmes enceintes.

Sachez que chaque euro que vous nous confiez arrive dans son entièreté à Bobo-Dioulasso, où il est dépensé de façon judicieuse. 
Attention ! Si les coordonnées à la FRB sont inchangées, nous avons un nouveau compte bancaire : IBAN BE95 3631 9451 5958 – BIC BBRUBEBB   
(http://www.aed-bf.org/dons.html)

Pour toute l’équipe d’AED, encore une fois, MERCI.

Sylvie André-Dumont

La Fondation Roi Baudouin apporte sa collaboration au projet. Pour les citoyens belges, les dons à partir de 40 € par an faits à la Fondation bénéficient d’une réduction d’impôt de 45% du montant effectivement versé (art. 145/33 CIR).
Compte de la FRB : IBAN BE10 0000 0000 0404 – BIC: BPOTBEB1 (mention 128/2250/00016).​

http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200205-burkina-faso-hcr-filippo-grandi-chevet-déplacés-kaya-dori
** http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200204-burkina-cohabitation-cordiale-peuls-deplaces-mossis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *