News 26 – février 2020

Bobo-Dioulasso, le 6 février 2020

​Chers amis d’AED,

Le monde change. La pression monte, la tension est palpable.
Et pourtant, les sourires abondent, les rires fusent : c’est la politesse africaine, qui soulage, et allège.
Or, nous avons bien besoin de soulagement, ainsi que de diminuer la charge, en ce moment.
Les terroristes pillent et tuent sans relâche dans le Centre-Nord, au Nord, à l’Est. Les soins, l’enseignement ne sont plus assurés dans la zone, car les infirmiers, les enseignants sont les premiers visés.
Plus de 620.000 déplacés sont autant de bouches à nourrir, mais également autant de personnes qui ne cultivent plus, qui n’élèvent plus d’animaux, dans ce pays à vocation agricole. L’accès à l’eau potable, aux latrines, aux soins, pour ces populations ainsi que pour celles qui les accueillent, est devenu problématique voire inexistant.*
Les jeux de pouvoir montent certaines ethnies les unes contre les autres, alors qu’elle ont vécu plusieurs décennies en paix. Mais certains villages donnent l’exemple en accueillant leurs rivaux !**
Les études supérieures sont plus chères qu’en Belgique (par exemple : +/- 1200€ en Master), les jeunes diplômés trouvent très difficilement du travail. Ceux qui n’ont pas de formation végètent.

Chers amis, vous avez l’habitude de lire des lettres annuelles positives, optimistes, joyeuses et pleines d’espoir. 
Effectivement ! Nous ne changeons pas.

Nous continuons malgré les difficultés à mener notre petite barque dans la tempête. Nous maintenons nos activités, développons ce que nous pouvons développer, soutenons d’une main, rattrapons de l’autre, pleurons parfois une disparition, séchons nos larmes et repartons de plus belle.
Le travail d’AED a du sens, et c’est ce qui nous encourage.
Nous avons tous la sourde et lourde sensation d’être en résistance mais, le seul avenir étant celui des enfants, nous prenons soin d’eux.
Du concret : le nouveau bâtiment est presque terminé et nous en sommes aux finitions. Nous espérons l’inaugurer avant la fin de l’année !
Les activités de soutien scolaire, médical, nutritionnel et psycho-social sont pérennisées grâce aux plaidoyers efficaces et convaincants de notre présidente, Christine Kafando.
La place me manque pour décrire le travail avec les bébés, les enfants, les ados, les grand-mères et les femmes enceintes.

Sachez que chaque euro que vous nous confiez arrive dans son entièreté à Bobo-Dioulasso, où il est dépensé de façon judicieuse. 
Attention ! Si les coordonnées à la FRB sont inchangées, nous avons un nouveau compte bancaire : IBAN BE95 3631 9451 5958 – BIC BBRUBEBB   
(http://www.aed-bf.org/dons.html)

Pour toute l’équipe d’AED, encore une fois, MERCI.

Sylvie André-Dumont

La Fondation Roi Baudouin apporte sa collaboration au projet. Pour les citoyens belges, les dons à partir de 40 € par an faits à la Fondation bénéficient d’une réduction d’impôt de 45% du montant effectivement versé (art. 145/33 CIR).
Compte de la FRB : IBAN BE10 0000 0000 0404 – BIC: BPOTBEB1 (mention 128/2250/00016).​

http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200205-burkina-faso-hcr-filippo-grandi-chevet-déplacés-kaya-dori
** http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200204-burkina-cohabitation-cordiale-peuls-deplaces-mossis

News 25 – février 2019

Christine Kafando sur le toit du bâtiment en construction

Bruxelles, février 2019

Chers amis d’AED,

Voici notre lettre annuelle.

Sans doute savez-vous que la situation est tendue chez nous. Les djihadistes se sont avec le temps de plus en plus comportés comme en terrain conquis dans le Nord et l’Est du pays : espérons que le nouveau gouvernement formé en janvier arrivera enfin à protéger les populations.

AED, petite barque courageuse dans la tempête, continue sa route.

Oui, c’est difficile, oui, les fonds quittent la zone et nous avons du mal à renouveler les projets, oui, mais grâce à l’énergie inépuisable de notre présidente Christine Kafando, AED arrive à faire son travail.

Même notre chantier continue à avancer.
La Fondation Futur 21 nous ayant octroyé une belle subvention, nous allons pouvoir renouveler nos efforts en vue de la finition. Le grand bâtiment administratif est hors d’eau, et le rez-de-chaussée est même carrelé.
Comme nous rêvons d’emménager dans ces locaux spacieux et adaptés aux enfants et au travail !

A propos de travail, 2018 a vu la ruche d’AED s’activer sans relâche.
Dotations en vivres et en lait maternisé, scolarisations, consultations médicales et psychosociales, parrainages, groupes de paroles, formations, soutien aux activités génératrices de revenus pour les familles, sont nos activités habituelles.

Grâce à nos partenaires, nous avons pu renforcer ces prises en charge mais également rechercher activement les couples mère-enfants non suivis et les intégrer dans une structure d’aide appropriée, contribuer au paiement des frais d’ordonnances, d’examens biologiques (et même de soins palliatifs le cas échéant), renforcer la promotion du droit à la santé, et impliquer les hommes dans la santé de la cellule familiale, ce qui n’est pas une mince affaire.

Merci pour votre confiance, votre soutien toujours renouvelé, votre présence à nos événements bisannuels (guichets fermés pour les deux soirées théâtre en novembre 2018 !).

Sachez que 100% de vos dons arrive à Bobo-Dioulasso, sans exception.

La Fondation Roi Baudouin apporte sa collaboration au projet. Pour les citoyens belges, les dons à partir de 40 € par an faits à la Fondation bénéficient d’une réduction d’impôt de 45% du montant effectivement versé (art. 145/33 CIR).
Compte de la FRB : IBAN BE10 0000 0000 0404 – BIC: BPOTBEB1 (mention 128/2250/00016).

Pour l’équipe d’AED et celle d’AED-Belgique,

Sylvie André-Dumont


News 24 – Février 2018

Bobo-Dioulasso, février 2018

Chers amis d’AED,
La chaleur et la poussière couvrent la ville de Bobo. Les mobylettes pétaradent, les camions passent en faisant trembler les fenêtres et, au bureau d’AED, tout le monde s’active. Etrangement, il y a de fréquents allers-retours entre le secteur 18 et le siège de l’association : que se passe-t-il?
Mais bien sûr! Le nouveau siège d’AED ne sort plus de terre : non non, il s’élance désormais vers le ciel!
Ce chantier est dur, aussi dur que les belles pierres de latérite qui constituent nos murs, et il est laborieux, aussi laborieux que notre lutte jamais abandonnée, sans repos. Nous arrachons notre bureau de terre, nous le gagnons, nous le méritons, je vous l’assure.
Et nous en sommes d’autant plus sensibles à votre confiance et vos contributions : petit budget après budget plus important, poste après poste, les bâtiments se construisent. Les salles de classe sont carrelées, et celle des tout petits est même fournie de jolies tables rondes multicolores ! Le bâtiment administratif attend maintenant sa toiture, qui ne saurait tarder. Elle sera habillée de panneaux solaires de bonne qualité, ce qui nous rendra autonomes et économes en énergie polluante.
Voilà pour notre futur cadre de travail.


Et le travail lui-même, si important ?
Vous l’aurez peut-être constaté vous-mêmes : la prévention est un peu passée de mode.
Les autorités se réveilleront lorsque l’épidémie fera de nouveau des ravages.
AED ne dort pas.
Nous nous rendons compte, par notre présence sur le terrain, de l’importance de la lutte en amont : dans les différents services de santé, certes, mais également dans les quartiers.
Autant de messages de prévention perçus, c’est autant d’infections évitées ; autant de grossesses et d’allaitements suivis, c’est autant d’enfants séronégatifs ; autant de dépistages accompagnés par nos médiatrices formées à ce travail bien spécifique, c’est autant de personnes qui, prenant conscience de leur statut, se protégeront et/ou protégeront leurs partenaires.
Voilà pour la prévention.
Malheureusement, tellement d’enfants sont passés entre les mailles de notre filet… Nous les prenons en charge, nous les parrainons (et si vous deveniez parrains et marraines, vous aussi? L’aventure vous tente? http://www.aed-bf.org/dons/), nous les soutenons sur les plans médical, nutritionnel, scolaire et psychosocial. Nous suivons les adolescents qui donnent bien du souci, comme tous les ados du monde. Nous ne baissons pas les bras! Avec votre aide.
MERCI.
Pour les équipes d’AED à Bobo-Dioulasso et à Bruxelles,

Sylvie André-Dumont

La Fondation Roi Baudouin apporte sa collaboration au projet. Les dons à partir de 40 € par an faits à la Fondation bénéficient d’une réduction d’impôt de 45% du montant effectivement versé (art. 145/33 CIR).
Compte de la FRB : IBAN BE10 0000 0000 0404 – BIC: BPOTBEB1 (mention 128/2250/00016)

News 23 – Avril 2017

Chers amis d’AED,

Comme le temps passe! Certes, mais les briques, les pierres et les parpaings s’alignent, se montent, et forment des murs solides, sécurisants, structurant l’avenir d’AED et de ses enfants.

L’hiver dernier, nous avons reçu trois membres de l’association Galet Dore (Ambert, Auvergne, France), qui ont construit les trois salles de classe sur le site de notre nouveau siège en pleine propriété. De la carrière au chantier en passant par leurs lieux de ravitaillement, ils étaient connus comme « les Rouges », couleur de la latérite dont ils étaient couverts de la tête aux pieds, tant ils se sont donnés dans cette mission. Merci à eux !



Depuis lors, grâce à VOS dons sur le compte de la Fondation Roi Baudouin, sur notre compte privé ou par ce généreux legs qui nous a été octroyé, c’est le bâtiment de l’administration qui semble prêt à fonctionner (j’extrapole un peu). Il manque bien sûr encore les finitions : peu importe, AED avance.
Le nouveau siège nous donnera une belle liberté d’action et d’efficacité par son espace et sa conception. Nous progresserons encore contre le rétrovirus du VIH/SIDA qui nous menace, mais également contre l’obscurantisme qui tente de s’imposer, et que nous maintiendrons en respect par ce travail d’information, d’éducation, cette lutte globale et incessante que nous mènerons sans découragement, sachant très bien qu’elle est sans fin. Disons que nous sommes dans une période de creux et que donc nous ne pouvons que remonter. L’Aqmi au Nord, BokoHaram au Sud? Eh bien, nous résistons au milieu.

Nous y arrivons grâce à vous, à votre confiance et à votre aide, qui complètent celles des grandes institutions comme l’UNICEF, et d’autres de moindre envergure mais tout aussi importantes sur le terrain, je pense à APPEL et MAÏA de Montpellier, présents, confiants et fidèles depuis nos débuts. Tout comme vous, chers amis. Nous ne vous en remercierons jamais assez, et donc nous le faisons encore et toujours !

Pour les équipes d’AED à Bobo-Dioulasso et à Bruxelles,
​Sylvie André-Dumont
http://www.aed-bf.org

Si vous désirez faire un don à partir de la Belgique, le compte de la Fondation Roi Baudouin
IBAN BE10 0000 0000 0404 – BIC: BPOTBEB1 (mention « 128/2250/00016 ») vous délivrera une attestation fiscale belge à partir de 40€. 

News – Février 2016

Bobo-Dioulasso, Bruxelles, février 2016

Chers amis d’AED,

Les nouvelles se sont faites rares ces derniers temps, certes, mais pas par manque de nouveautés : plutôt par surcroît de travail !

Le pays va mal. AED va bien.

Nous tenons le cap malgré la tempête, les coups d’Etat, les attentats. Nous tenons bon malgré la raréfaction des fonds, le recul des grandes institutions : nous continuons coûte que coûte. La solidarité est plus que jamais à l’ordre du jour en ces temps   difficiles, et les objectifs à long terme ont ceci de bon qu’ils semblent toujours atteignables, quand la vie au jour le jour devient difficile.

Et donc après l’achat du terrain en pleine propriété qui accueillera le siège d’AED, nous avons construit la clôture en parpaings. Ensuite, nous avons terminé la construction du centre d’accueil des familles qui accompagnent un enfant malade en traitement à l’hôpital : il est prêt à être inauguré. Les meubles y ont pris place ces derniers jours !

Après le centre d’accueil, ce sera le tour des trois salles de classe. Ensuite, nous construirons le grand bâtiment de l’administration où nous déménagerons nos bureaux, la pharmacie communautaire ainsi que l’infirmerie, et où nous aurons de la place pour accueillir une consultation médicale et une cellule psychologique.

Cette année encore, nous organisons un événement en Belgique afin de soutenir AED dans la construction de son siège. Le 27 avril, le restaurant CO2 offrira sa salle de réception à l’association pour un concert joyeux et plein de vie : KM7 enflammera les coeurs et les jambes ! A cette occasion, nous tenons à remercier les sponsors qui, malgré ces temps de crise, ont prouvé leur magnifique générosité, leur confiance en notre travail, leur constance dans l’effort et le soutien. Merci à eux tous, merci à tous les donateurs et haut les coeurs.  

L’espoir est toujours le plus fort.

À tout bientôt pour le concert au restaurant CO2 à Bruxelles, à tout bientôt à Bobo, et partout ailleurs car notre lutte va loin, avec espoir et confiance !

Pour les équipes d’AED au Burkina Faso et en Belgique,

Sylvie André-Dumont

Site en reconstruction, déjà consultable sur http://www.aed-bf.weebly.com/

et bientôt sur http://www.aed-bf.org

Si vous désirez faire un don à partir de la Belgique, le compte de la Fondation Roi Baudouin

IBAN BE10 0000 0000 0404 – BIC: BPOTBEB1 (mention « 128/2250/00016 ») vous délivrera une attestation fiscale belge à partir de 40€.

News 21 – mai 2014

Chers amis d’AED!

Cette petite lettre annuelle arrive décidément bien en retard cette année, mais elle est porteuse de TRES bonnes nouvelles : voilà que notre présidente, Christine Kafando, après avoir été décorée de l’Ordre du Mérite burkinabè, puis de la Légion d’Honneur française… est lauréate du Prix International Sidaction 2014!
Nous serons nombreux à aller l’applaudir à Paris le 6 juin lors de la remise de son prix.
Bien évidemment, si elle se distingue encore une fois, c’est qu’elle continue à se battre et à innover dans le domaine de la lutte contre le SIDA.



AED a été créé dans le but de soutenir les enfants infectés par le VIH, car ils souffraient et mouraient sans soins, faute d’accès aux traitements pédiatriques à Bobo.
Ces enfants ont grandi, et si leurs petits frères et soeurs sont maintenant suivis médicalement, les adolescents et les jeunes adultes sont livrés à eux-mêmes sur le plan psychologique, ce qui est la cause de grandes difficultés.
Le nouveau cheval de bataille de Christine est l’éducation sexuelle des adolescents infectés, afin de réduire les risques de transmission du virus et d’améliorer le suivi des traitements. Cette éducation sexuelle sera accompagnée de formations sur les droits des enfants, de sorte qu’ils prennent conscience des dangers qu’ils courent, des abus dont ils peuvent être victimes, des cibles qu’ils forment. Elle permettra également d’éviter des grossesses non désirées.
AED, afin de tirer la sonnette d’alarme, a d’ailleurs organisé au mois d’avril 2014 un atelier national sur le continuum des soins et le renforcement de l’observance (soit le suivi du traitement) chez les jeunes et les adolescents. Cette formation a vu la participation de tous les services des Ministères de la Santé, de l’Action Sociale, de l’Education et de l’Alphabétisation, et a été patronnée par le Président de l’Assemblée Nationale.

Afin d’encore et toujours rassembler des fonds, le comité d’AED en Belgique organisera une soirée cet automne : nous nous reverrons donc bientôt!

En attendant, le compte de projets de la Fondation Roi Baudoin sera gourmand de vos dons et vous offrira en retour une agréable attestation fiscale pour tout versement à partir de 40 € sur le compte BE10 0000 0000 0404, avec la mention « L82250 – Association Espoir pour Demain ».
De la part de Christine et de tous les membres d’AED, nous vous disons MERCI de nous soutenir dans cette lutte qui exige un travail sans relâche.

Pour et avec l’équipe d’AED,
Sylvie André-Dumont
100% de l’argent récolté est reversé à AED, sans aucun frais de communication, voyages, gestion ou autre.

News 20 – février 2013

Bruxelles, le 15 février 2013

Chers amis d’AED,

Vraiment, sommes-nous déjà en février 2013 ?!

Ca alors. Les années passent si vite que nous venons de passer notre dixième anniversaire ! Nous le fêterons, certes, mais un peu en retard, et avec les enfants.
Qui poussent avec nous : nos bébés d’alors sont pré-adolescents, nos enfants d’alors ont grandi et choisi une voie aujourd’hui pour leur vie de demain.
Les nouveaux enfants d’AED sont nés dans un monde meilleur, où prévention, médication à doses pédiatriques, suivi multidisciplinaire sont réalité. Enfin ! Mais pas encore pour tous… Nous y travaillons et y travaillerons sans relâche.

Nos grand-mères sont encore plus ridées et les enfants les fatiguent encore plus. (Chères grand-mères, comme je vous aime, vous admire et voudrais vous offrir à toutes, oui même à toi, «Tanti Tracteur» infatigable, un peu de paix d’esprit quant à l’avenir de vos petits…)

Le grand projet de construction du siège d’AED se concrétise lentement : à force de mettre des sommes de côté, même si elles ont l’air négligeable, d’organiser des événements plus ou moins grands, les traits d’encre qui dessinent le projet sur le papier vont se transformer en beaux murs bien solides et percés de multiples fenêtres par lesquelles interagir avec le monde.
A ce propos, la soirée du 14 septembre dernier à Pairi Daiza, sous le haut patronage et la présence chaleureuse et bienveillante de la Princesse Léa de Belgique, a été une autre de ces occasions de faire vibrer l’enthousiasme des personnes qui nous soutiennent avec confiance depuis dix ans.

En cette belle année 2012, nous avons également eu le bonheur de voir le Médecin-Chef de l’Hôpital de jour, le bien-aimé Docteur Adrien Sawadogo, être décoré dans les jardins de l’ex-Centre Culturel Français, aujourd’hui Institut Français de Bobo-Dioulasso, de l’Ordre National du Mérite des mains de l’Ambassadeur de France, sous le regard très fier de sa vieille maman tout spécialement venue du Nord du pays.
Gloire à vous, Docteur, et merci au nom de toutes ces personnes, de tous ces patients, particuliers et uniques, que vous avez soigné infatigablement depuis l’époque pas si lointaine où vous aviez si peu de médicaments à disposition pour les soulager. Gloire à vous qui avez choisi le travail au service des malades, à une époque où l’espoir de les voir vivre tenait de l’utopie. Travailler avec vous est un honneur.

Fêter nos dix ans est une grande joie, car nous fêtons une multitude de projections dans l’avenir, de perspectives ouvertes, de possibilités : de vies d’enfants pour lesquels l’avenir n’est plus bouché.

Pour et avec l’équipe d’AED, en vous remerciant tous,

Sylvie André-Dumont


Compte Fortis : 035-4535814-38 ; Codes IBAN : BE24 0354 5358 1438 et BIC : GEBABEBB
Compte de Projet à la Fondation Roi Baudouin : code IBAN : BE10 0000 0000 0404 et BIC : BPOTBEB1 , avec la mention « L82250 – Association Espoir pour Demain ».

News 19 – Février 2012

Chers amis d’AED,
 
            Voici quelques nouvelles de Bobo et du travail que vous soutenez toujours avec enthousiasme et confiance.
Cette dernière année a vu l’accent se mettre sur nos chères grand-mères : en plus du cadre de concertation et des activités génératrices de revenus qu’elles ont créés, nous les avons fêtées lors d’un grand repas communautaire qui rassemblait bien évidemment aussi les enfants dont elles ont la lourde charge. Ces femmes âgées sont extraordinaires de force et de courage. Elles vont à l’essentiel, dignement, malgré la pauvreté souvent extrême et l’angoisse pour ces petits qu’elles espèrent accompagner le plus loin possible.
 


 
Au bureau d’AED, nous disposons maintenant d’une consultation gratuite, de soins infirmiers ainsi que d’une pharmacie communautaire proposant des prix réduits pour les produits de base. Nous offrons aussi – dans la mesure du possible – la prise en charge du traitement, et c’est là que le bât blesse : la première chose à faire afin de réduire la prévalence, c’est le dépistage. Mais que faire lorsque le matériel gratuit n’est pas disponible ? De plus, les personnes dépistées doivent le cas échéant être suivies afin de connaître l’état de leurs défenses immunitaires : que faire lorsqu’on est en manque de réactifs gratuits ? AED a donc puisé dans ses réserves afin d’offrir cette prise en charge, mais c’est autant d’argent qui ne part pas vers des services et des activités de notre ressort direct…
Tout comme nos grand-mères, nous ne baissons pas les bras et relevons les défis les uns après les autres, en aidant les enfants à grandir, en leur donnant les outils afin qu’ils puissent survivre, qu’ils apprennent à penser par eux-mêmes, qu’ils aient une bonne santé, qu’ils soient indépendants et forts.
 
            Merci pour vos dons, pour le soutien indéfectible que vous nous offrez depuis 9 ans! Je rappelle aux donateurs belges qu’ils peuvent obtenir une attestation fiscale via la Fondation Roi Baudouin (compte IBAN : BE10 0000 0000 0404 et code BIC : BPOTBEB1, mention « L82250 – Association Espoir pour Demain »). L’association dispose également d’un compte à but n° 035-4535814-38 (IBAN BE24 0354 5358 1438; BIC GEBABEBB) à la banque Fortis, Belgique.
 
            Pour toute l’équipe d’AED, avec enthousiasme,
            Sylvie André-Dumont                                                                     http://www.aed-bf.org

News 18 – Mars 2011

Bruxelles, le 17 mars 2011
Chers amis d’AED,
 
Voici des nouvelles fraîches, ramenées lors de ma visite bisannuelle à Bobo : l’association s’est encore développée et la toute dernière de nos activités est l’encadrement des grand-mères. Ces femmes qui ont largement dépassé l’âge de travailler se retrouvent avec un ou plusieurs orphelins à charge, complètement démunies puisque la génération intermédiaire est décédée, laissant leur famille en amont et en aval sans soutien ni recours : les enfants sans perspectives, les grand-mères impuissantes dans le désespoir.
72 grand-mères, dont la doyenne a 80 ans, se retrouvent donc à la fabrication artisanale de couscous : une occasion non seulement d’apprendre (ou d’enseigner!) une activité peu fatigante dont elles peuvent de façon indépendante tirer des revenus, mais aussi d’être ensemble en dehors des repas du jeudi, où les enfants aux grandes oreilles ne sont jamais loin, et donc d’échanger à propos de leurs difficultés face aux questions, face aux crises d’adolescence, face aux angoisses de ces petits qui vont leur succéder dans le monde en commençant leur vie de façon tellement défavorisée.



Une belle idée a jailli de la part de l’association belge Echos Séropos : des grands-parents belges parraineront des grand-mères bobolaises! Qu’en pensez-vous? N’hésitez pas à en parler à vos proches, à participer vous-mêmes à ce parrainage inédit. Même quelques euros mensuels seront toujours une aide de poids pour nos grand-mères aux épaules chargées de soucis et de responsabilités.
Une autre nouvelle d’importance est l’attribution du titre de Chevalier de la Légion d’Honneur à Christine Kafando, la présidente d’AED. Sa lutte, son rayonnement, sa vision, son courage sont maintenant internationalement reconnus. Je suis très honorée d’avoir pu travailler avec cette grande dame et de continuer à soutenir et suivre ce que nous avons mis sur pied à Bobo, tous ensemble, grâce à sa belle énergie.
Longue vie à Christine!!!
 
Sur le site d’AED, vous trouverez des témoignages de jeunes suivis par l’association : leurs mots sont plus fort que tout discours extérieur dans la description de la réalité de la maladie.
 
Vous pouvez toujours nous soutenir via la Fondation Roi Baudouin (codes IBAN : BE10 0000 0000 0404 et BIC : BPOTBEB1), qui octroie une attestation fiscale à partir de 40€ annuels, en versant un don sur le compte de la Fondation avec la mention L82250-Association Espoir pour Demain.
 
Encore et toujours merci : votre confiance nous donne des ailes.
Sylvie André-Dumont

News 17 – Mai 2009

Bobo-Dioulasso, le 27 mai 2009
 
Chers amis,
 
Une nouvelle de taille en cette saison d’Assemblée Générale : AED s’est dotée d’un nouveau Bureau Exécutif. L’équipe fraîchement élue, forte de deux nouvelles personnalités dynamiques, a démarré pour un mandat de trois années de travail et de développement de nos activités. Parmi celles-ci, la maison d’accueil pour les enfants originaires de villages éloignés : elle permet aux familles de les accompagner lors des séjours en ville nécessités par leur suivi médical. Cette maison a ouvert ses portes en mars 2009 et a manifestement répondu à une demande importante : 18 enfants et leurs accompagnants y ont déjà fait des séjours d’une durée variant entre 3 et 57 jours. Notre cuisinière favorite y prépare des repas équilibrés, et la disposition des lieux permet à 3 familles d’y vivre de façon autonome, chacune disposant de sa douche et d’une ou deux chambres équipées de lits. De plus, l’assistance psychologique est assurée par un professionnel spécialisé dans les problèmes liés au VIH/SIDA chez les enfants. Il soutient aussi leurs mères et/ou grand-mères. Un accompagnement scolaire est également prévu tous les matins afin que les enfants ne souffrent pas de retard.
 
Voilà pour les projets qui se concrétisent : mais, et au niveau des personnes ?
 
J’aime bien vous raconter ce qui se passe ici : voici donc l’histoire de R.
Il est arrivé chez nous il y a près de quatre ans, grand adolescent en mauvais état de santé, maigre, affaibli par un méchant zona. Malgré son état d’épuisement, il était très présent à l’association, et donnait un coup de main dès qu’il le pouvait. Il avait aussi une vilaine tendance à chaparder qui lui a valu un remontage de bretelles bien sévère mais apparemment efficace car, l’année suivante, après avoir réussi au BEPC, il a été admis au concours d’entrée de l’école des infirmiers d’Etat. Le voilà maintenant terminant sa deuxième année brillamment. Et dès qu’il est en congé, il revient à AED pour s’occuper des enfants et les suivre sur le plan sanitaire. Voilà un enfant infecté qui grandit et s’occupe à son tour d’autres enfants en danger : mission accomplie en ce qui nous concerne. Merci R. ! Tu nous donnes le courage d’aller de l’avant et de continuer de croire en ce que nous faisons.
 
Parmi les bonnes nouvelles, en voici une pour nos donateurs belges : la Fondation Roi Baudouin nous soutient par un « Compte de Projet » ouvert dans le but de rassembler les fonds pour la construction de notre nouveau siège près du futur hôpital pédiatrique. Vous pouvez participer à l’édification de nos murs en faisant un don en ligne via la Fondation : http://www.kbs-frb.be/projectaccount.aspx?id=245740&LangType=2060
Pour un don via un virement sur le compte de la Fondation, en voici les coordonnées : IBAN BE10 0000 0000 0404 et BIC BPOTBEB1. Merci d’utiliser cette communication : L82250 – Association Espoir pour Demain.
Les dons de 30 euro et plus donneront droit à une attestation fiscale.
 
Pour ma part, j’ai décidé de ne pas me représenter au poste de vice-présidente lors de la dernière Assemblée Générale. Le nouveau Bureau Exécutif m’a choisie comme commissaire aux comptes, ce qui me permet de garder le lien avec AED et de revenir une ou deux fois par an à Bobo afin d’être garante vis-à-vis de vous tous qui nous soutenez si fidèlement. Je continuerai bien sûr à vous tenir au courant de l’évolution d’AED, à laquelle je me sens toujours associée : mais d’autres partenaires sont là qui font un travail d’accompagnement fantastique, (merci l’APPEL, et particulièrement Hubert Nicolas !), d’autres personnes, présentes et compétentes, apporteront des idées et des énergies nouvelles.
C’est assez fièrement (et le cœur gros, est-il besoin de le préciser) que je m’éloigne, mais notre horizon restera commun.
 
Je profite de cette lettre pour rendre hommage à l’un de nos parrains, Fernand Verhesen, décédé il y a peu. Fernand, grand Monsieur s’il en est, a jusqu’à la fin de sa longue vie montré tant d’intérêt pour les personnes et pour tout ce qu’elles sont capables de transformer, de soulever, de créer, qu’il n’est pas étonnant qu’il nous ait offert son nom en caution morale alors que nous n’étions encore qu’une association balbutiante sans même un local pour le siège social. Merci à lui, merci encore et toujours à vous tous pour votre soutien !
 
 
Pour l’équipe d’AED,
 
Sylvie André-Dumont