News 24 – Février 2018

Bobo-Dioulasso, février 2018

Chers amis d’AED,
La chaleur et la poussière couvrent la ville de Bobo. Les mobylettes pétaradent, les camions passent en faisant trembler les fenêtres et, au bureau d’AED, tout le monde s’active. Etrangement, il y a de fréquents allers-retours entre le secteur 18 et le siège de l’association : que se passe-t-il?
Mais bien sûr! Le nouveau siège d’AED ne sort plus de terre : non non, il s’élance désormais vers le ciel!
Ce chantier est dur, aussi dur que les belles pierres de latérite qui constituent nos murs, et il est laborieux, aussi laborieux que notre lutte jamais abandonnée, sans repos. Nous arrachons notre bureau de terre, nous le gagnons, nous le méritons, je vous l’assure.
Et nous en sommes d’autant plus sensibles à votre confiance et vos contributions : petit budget après budget plus important, poste après poste, les bâtiments se construisent. Les salles de classe sont carrelées, et celle des tout petits est même fournie de jolies tables rondes multicolores ! Le bâtiment administratif attend maintenant sa toiture, qui ne saurait tarder. Elle sera habillée de panneaux solaires de bonne qualité, ce qui nous rendra autonomes et économes en énergie polluante.
Voilà pour notre futur cadre de travail.


Et le travail lui-même, si important ?
Vous l’aurez peut-être constaté vous-mêmes : la prévention est un peu passée de mode.
Les autorités se réveilleront lorsque l’épidémie fera de nouveau des ravages.
AED ne dort pas.
Nous nous rendons compte, par notre présence sur le terrain, de l’importance de la lutte en amont : dans les différents services de santé, certes, mais également dans les quartiers.
Autant de messages de prévention perçus, c’est autant d’infections évitées ; autant de grossesses et d’allaitements suivis, c’est autant d’enfants séronégatifs ; autant de dépistages accompagnés par nos médiatrices formées à ce travail bien spécifique, c’est autant de personnes qui, prenant conscience de leur statut, se protégeront et/ou protégeront leurs partenaires.
Voilà pour la prévention.
Malheureusement, tellement d’enfants sont passés entre les mailles de notre filet… Nous les prenons en charge, nous les parrainons (et si vous deveniez parrains et marraines, vous aussi? L’aventure vous tente? http://www.aed-bf.org/dons/), nous les soutenons sur les plans médical, nutritionnel, scolaire et psychosocial. Nous suivons les adolescents qui donnent bien du souci, comme tous les ados du monde. Nous ne baissons pas les bras! Avec votre aide.
MERCI.
Pour les équipes d’AED à Bobo-Dioulasso et à Bruxelles,

Sylvie André-Dumont

La Fondation Roi Baudouin apporte sa collaboration au projet. Les dons à partir de 40 € par an faits à la Fondation bénéficient d’une réduction d’impôt de 45% du montant effectivement versé (art. 145/33 CIR).
Compte de la FRB : IBAN BE10 0000 0000 0404 – BIC: BPOTBEB1 (mention 128/2250/00016)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *