News 17 — Mai 2009

Bobo-Diou­las­so, le 27 mai 2009
 
Chers amis,
 
Une nou­velle de taille en cette sai­son d’Assemblée Géné­rale : AED s’est dotée d’un nou­veau Bureau Exé­cu­tif. L’équipe fraî­che­ment élue, forte de deux nou­velles per­son­na­li­tés dyna­miques, a démar­ré pour un man­dat de trois années de tra­vail et de déve­lop­pe­ment de nos acti­vi­tés. Par­mi celles-ci, la mai­son d’accueil pour les enfants ori­gi­naires de vil­lages éloi­gnés : elle per­met aux familles de les accom­pa­gner lors des séjours en ville néces­si­tés par leur sui­vi médi­cal. Cette mai­son a ouvert ses portes en mars 2009 et a mani­fes­te­ment répon­du à une demande impor­tante : 18 enfants et leurs accom­pa­gnants y ont déjà fait des séjours d’une durée variant entre 3 et 57 jours. Notre cui­si­nière favo­rite y pré­pare des repas équi­li­brés, et la dis­po­si­tion des lieux per­met à 3 familles d’y vivre de façon auto­nome, cha­cune dis­po­sant de sa douche et d’une ou deux chambres équi­pées de lits. De plus, l’assistance psy­cho­lo­gique est assu­rée par un pro­fes­sion­nel spé­cia­li­sé dans les pro­blèmes liés au VIH/SIDA chez les enfants. Il sou­tient aus­si leurs mères et/ou grand-mères. Un accom­pa­gne­ment sco­laire est éga­le­ment pré­vu tous les matins afin que les enfants ne souffrent pas de retard.
 
Voi­là pour les pro­jets qui se concré­tisent : mais, et au niveau des per­sonnes ?
 
J’aime bien vous racon­ter ce qui se passe ici : voi­ci donc l’histoire de R.
Il est arri­vé chez nous il y a près de quatre ans, grand ado­les­cent en mau­vais état de san­té, maigre, affai­bli par un méchant zona. Mal­gré son état d’épuisement, il était très pré­sent à l’association, et don­nait un coup de main dès qu’il le pou­vait. Il avait aus­si une vilaine ten­dance à cha­par­der qui lui a valu un remon­tage de bre­telles bien sévère mais appa­rem­ment effi­cace car, l’année sui­vante, après avoir réus­si au BEPC, il a été admis au concours d’entrée de l’école des infir­miers d’Etat. Le voi­là main­te­nant ter­mi­nant sa deuxième année brillam­ment. Et dès qu’il est en congé, il revient à AED pour s’occuper des enfants et les suivre sur le plan sani­taire. Voi­là un enfant infec­té qui gran­dit et s’occupe à son tour d’autres enfants en dan­ger : mis­sion accom­plie en ce qui nous concerne. Mer­ci R. ! Tu nous donnes le cou­rage d’aller de l’avant et de conti­nuer de croire en ce que nous fai­sons.
 
Par­mi les bonnes nou­velles, en voi­ci une pour nos dona­teurs belges : la Fon­da­tion Roi Bau­douin nous sou­tient par un « Compte de Pro­jet » ouvert dans le but de ras­sem­bler les fonds pour la construc­tion de notre nou­veau siège près du futur hôpi­tal pédia­trique. Vous pou­vez par­ti­ci­per à l’édification de nos murs en fai­sant un don en ligne via la Fon­da­tion : http://www.kbs-frb.be/projectaccount.aspx?id=245740&LangType=2060
Pour un don via un vire­ment sur le compte de la Fon­da­tion, en voi­ci les coor­don­nées : IBAN BE10 0000 0000 0404 et BIC BPOTBEB1. Mer­ci d’utiliser cette com­mu­ni­ca­tion : L82250 — Asso­cia­tion Espoir pour Demain.
Les dons de 30 euro et plus don­ne­ront droit à une attes­ta­tion fis­cale.
 
Pour ma part, j’ai déci­dé de ne pas me repré­sen­ter au poste de vice-pré­si­dente lors de la der­nière Assem­blée Géné­rale. Le nou­veau Bureau Exé­cu­tif m’a choi­sie comme com­mis­saire aux comptes, ce qui me per­met de gar­der le lien avec AED et de reve­nir une ou deux fois par an à Bobo afin d’être garante vis-à-vis de vous tous qui nous sou­te­nez si fidè­le­ment. Je conti­nue­rai bien sûr à vous tenir au cou­rant de l’évolution d’AED, à laquelle je me sens tou­jours asso­ciée : mais d’autres par­te­naires sont là qui font un tra­vail d’accompagnement fan­tas­tique, (mer­ci l’APPEL, et par­ti­cu­liè­re­ment Hubert Nico­las !), d’autres per­sonnes, pré­sentes et com­pé­tentes, appor­te­ront des idées et des éner­gies nou­velles.
C’est assez fiè­re­ment (et le cœur gros, est-il besoin de le pré­ci­ser) que je m’éloigne, mais notre hori­zon res­te­ra com­mun.
 
Je pro­fite de cette lettre pour rendre hom­mage à l’un de nos par­rains, Fer­nand Verhe­sen, décé­dé il y a peu. Fer­nand, grand Mon­sieur s’il en est, a jusqu’à la fin de sa longue vie mon­tré tant d’intérêt pour les per­sonnes et pour tout ce qu’elles sont capables de trans­for­mer, de sou­le­ver, de créer, qu’il n’est pas éton­nant qu’il nous ait offert son nom en cau­tion morale alors que nous n’étions encore qu’une asso­cia­tion bal­bu­tiante sans même un local pour le siège social. Mer­ci à lui, mer­ci encore et tou­jours à vous tous pour votre sou­tien !
 
 
Pour l’équipe d’AED,
 
Syl­vie André-Dumont